C’est quoi ?

« Débattons dans les rues, c’est un festival expérimental d’éducation populaire désobéissant et festif, et pis avec de l’humour aussi ! »

 

« Expérimental » parce qu’on teste de nouvelles formes d’actions, et qu’on en invente sur le tas. En plus, c’est seulement la 4e édition alors c’est tout nouveau pour nous aussi.

« Éducation populaire » car on interpelle, on questionne, on met le doigt sur des sujets de société, mais sans se prendre pour des profs

« Désobéissant » parce qu’on se réapproprie l’espace public sans trop se demander si on a l’autorisation et qu’on mène des actions directes non violentes et rigolotes (extinction de néons, guérilla potagère, clown activisme, etc.), …

Et « festif » parce que nous aussi on aime bien s’amuser. Mais on a aussi plein de raisons politiques et stratégiques qu’on ne va pas pouvoir développer ici …


C’est qui ?

C’est porté par tout-e-s ceux/elles qui veulent s’y investir et l’organiser dans une joyeuse ambiance d’autogestion. Se réapproprier l’espace public est à la portée de chacun et peut être porté par tous ! Artistes de tous bords : welcome ! Happening, performance, land art, détournement publicitaire … tout est possible !

Ça s’adresse à tout le monde puisque tout ça se passe dans la rue, le dernier endroit où on peut encore rencontrer des gens différents de soi.


Ça sert à quoi ?

Ça sert à mettre en lumière des aberrations de notre système sociétal, à rencontrer des êtres humains, à changer définitivement de vie, à montrer des alternatives encore existantes et d’autres qui sont déjà possibles, à s’exprimer, à s’exciter, à s’exclamer, à s’expliquer, à s’exhorter, à s’extasier, à organiser les masses, à créer sa propre réalité, à soutenir des luttes et à porter des valeurs pleines de «-istes»…


Si vous voulez en savoir plus
, vous pouvez nous contacter sur ddlr@riseup.net, et venir aux réunions de préparation du festival 2017 (voir « Edition 2017 »).

Une réponse à C’est quoi ?

  1. Anonyme dit :

    Formidables les danses au pied du donjon ce soir

Laisser un commentaire